L’avenir du Programme de lutte contre les moustiques nuisibles de Kanata-Nord – Bulletin no 2

Comme beaucoup d’entre vous le savent, la qualité de vie des résidents de Kanata-Nord s’est détériorée en raison des grandes populations de moustiques nuisibles attirés par les nombreuses terres humides et étendues d’eau stagnante de notre quartier. Ces moustiques sont un malheureux inconvénient de l’écologie du quartier, de ses beaux espaces verts et de sa riche biodiversité, en particulier dans la forêt protégée des hautes terres de South March et près des étangs Kizell et Beaver.

En 2016, une demande de propositions a été lancée pour tenter de régler le problème, et GDG Environnement a été chargée par la Ville d’Ottawa d’épandre un larvicide biologique afin de contrôler les populations printanières et estivales de larves de moustiques. Ce programme pilote de quatre ans est maintenant terminé. Comme il a été mentionné plus tôt, le Programme de lutte contre les moustiques nuisibles de Kanata-Nord est unique. Visant à remédier à un problème peu commun, il est directement financé par les résidents du quartier. C’est donc à la population de décider si le programme doit être prolongé de quatre ans.

Plus tôt aujourd’hui, mes collègues du Conseil municipal ont approuvé à l’unanimité la tenue d’une grande période de consultation de 90 jours comprenant un vote communautaire. Cette consultation se déroulera du 10 octobre 2019 au 8 janvier 2020 et sera suivie d’un vote.

Voici le programme des quatre prochains mois :
Je tiendrai au moins deux réunions de quartier pour discuter du programme :

  • Le mardi 22 octobre, de 18 h 30 à 20 h 30, au Centre John-G.-Mlacak
  • Le mardi 19 novembre, de 18 h 30 à 20 h 30, au Complexe récréatif Richcraft

J’offrirai aussi d’autres façons d’échanger :

  • Mises à jour régulières sur mon site Web, dans mon bulletin d’information et dans mes réseaux sociaux.
  • Une plateforme de participation qui donnera à tous la possibilité de se faire entendre. Vous pourrez l’utiliser pour me faire parvenir directement vos commentaires et vos questions, consulter des documents sur le sujet et rester au fait des dernières nouvelles.

J’ai très hâte de travailler avec vous sur ce projet et d’avoir un dialogue constructif dans lequel chacun peut s’exprimer et s’inspirer les uns les autres.