Nouvelles du 29 mars sur Kanata-Nord et la COVID-19

Mise à jour de votre conseillère

Le nombre de cas de COVID-19 a beaucoup augmenté dans notre ville, cette fin de semaine. Je vous en prie : restons vigilants et solidaires. Nous devons continuer de pratiquer la distanciation physique. En ce début de semaine, j’espère que vous pourrez rester à la maison le plus possible. Essayez de réduire au minimum vos sorties à l’épicerie.

Aujourd’hui, le gouvernement fédéral a publié une directive d’importance pour les personnes qui rentrent de voyage et celles qui présentent des symptômes respiratoires. Comme il s’agit d’un changement par rapport aux directives précédentes, j’en reproduis ici les principaux éléments.

  • En vertu d’un décret d’auto-isolement obligatoire pris le 25 mars 2020 en vertu d’une loi fédérale, il vous est interdit de quitter votre lieu de résidence, même pour aller vous promener ou faire des courses à l’épicerie, si vous venez de rentrer de l’étranger.
  • Si vous faites de la fièvre ou si vous avez des symptômes respiratoires (comme une toux), vous devez vous isoler pendant la plus longue des deux périodes suivantes : soit 14 jours à partir du début des symptômes soit jusqu’à 24 heures après la disparition COMPLÈTE des symptômes. Si vous présentez des symptômes respiratoires, vous ne devez pas quitter votre lieu de résidence.

Si vous êtes dans cette situation, veuillez rester chez vous. N’allez pas vous promener à l’extérieur. Si vous avez besoin d’aide pour vos courses, n’hésitez pas à le demander.

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir d’animer une rencontre communautaire virtuelle sur la COVID‑19 et une classe d’éducation à la citoyenneté pour les enfants. Je prépare maintenant une activité qui aura lieu sur Facebook Live mercredi de cette semaine à 11 h et qui portera sur le parc technologique de Kanata-Nord. Saviez-vous qu’il s’agit du plus grand parc du genre au Canada? Je serai en compagnie de Jamie Petten, directrice générale de l’Association des gens d’affaires de Kanata-Nord. Cette séance interactive est destinée aux parents et aux enfants. N’hésitez pas à poser des questions et à commenter.

Dites-moi quels sujets vous intéressent et vous seraient utiles. Tirons parti de ce temps à la maison pour en apprendre davantage sur notre communauté.

Mise à jour de la Ville d’Ottawa

Application de la loi 

  • Le but premier du Service de police et des Services des règlements municipaux de la Ville d’Ottawa est la sensibilisation et l’éducation. La loi interdit les rassemblements de plus de cinq personnes, mais il est aussi essentiel de suivre les recommandations suivantes : pratiquer la distanciation physique, éviter les foules et rester à deux mètres (six pieds) les uns des autres.
  • Les Services des règlements municipaux font respecter l’interdiction de se rassembler dans les parcs de la Ville d’Ottawa et l’interdiction d’utiliser les structures de jeu. Ils séviront contre tous les restaurants qui servent des repas aux tables. Les citoyens inquiets sont invités à appeler le 3‑1‑1.
  • Le Service de police d’Ottawa continue de faire enquête sur d’autres infractions, dont les rassemblements de cinq personnes ou plus et l’ouverture d’entreprises qui ne bénéficient pas d’une dérogation. Il suffit d’appeler au 613-236-1222 pour signaler les rassemblements interdits ou tout autre incident de ce genre.
  • Le Service de police de la Ville est responsable de l’application de la Loi sur la mise en quarantaine, qui relève du gouvernement fédéral. Il attend les directives de ce dernier pour déterminer son mode d’action.
Scénario= Application No à composer  Observations
Des résidents ne pratiquent pas la distanciation
physique
N’est pas exécutoire   La distanciation physique est une recommandation des organismes de santé publique qui vise à éviter la propagation de la COVID-19. Ce n’est pas une loi fédérale ni provinciale. Pour en savoir plus, prière de consulter cette page de Santé publique Ottawa.
Rassemblement
dans la
Ville d’Ottawa
Règlement municipal 3-1-1 La Ville a fermé tous les parcs et interdit d’en utiliser les installations, soit structures de jeux, bancs et centres d’entraînement pour adultes. Les terrains de sport et les courts de tennis sont également fermés. Il est toutefois possible de se promener dans les parcs. Pour en savoir plus, suivez ce lien.
Repas au restaurant Règlement municipal 3-1-1 La priorité reste la sensibilisation et l’éducation. Les Services des règlements municipaux font le suivi avec les restaurants pour assurer le respect de la réglementation.
Autres entreprises Service de police d’Ottawa 613-
236-1222
La priorité reste la sensibilisation et l’éducation. Pour assurer le respect des mesures, le Service de police donne suite avec les entreprises qui ne bénéficient pas d’une dérogation. Voici une liste complète des entreprises exemptées.
Rassemblement de 5 personnes et plus Service de police d’Ottawa 613-
236-1222
Le gouvernement de la province interdit les rassemblements de 5 personnes et plus. Le Service de police va intervenir, surtout dans un but de sensibilisation et d’éducation.
Personne atteinte de la COVID-19 qui ne respecte pas le décret d’auto-isolement Service de police d’Ottawa 613-236-1222 Le Service de police intervient auprès des personnes qui ont eu un résultat de test positif pour la COVID-19 et qui ne respectent pas les décrets d’isolement.
Voyageur qui ne respecte pas l’auto-isolement de 14 jours au retour Service de police d’Ottawa 613-
236-1222
L’application de la Loi sur la mise en quarantaine relève du Service de police d’Ottawa, qui attend toutefois des renseignements plus détaillés à ce sujet de la part du gouvernement fédéral.
Propriétés de la Commission de la capitale nationale Commission
de la capitale nationale
613-
239-5000
 

Règlement sur le bruit de la Ville d’Ottawa

  • La Ville d’Ottawa exempte tous les commerces de détail de l’application du Règlement sur le bruit, jusqu’à nouvel ordre, en ce qui concerne les livraisons, le but étant d’aider la communauté et de soutenir l’économie locale.
  • Autrement dit, les livraisons peuvent avoir lieu à toute heure du jour, pour que les magasins soient approvisionnés en biens essentiels.
  • Les dispositions relatives aux bruits de construction restent toutefois applicables. Il est interdit de faire du bruit sur un chantier de construction ou avec de la machinerie lourde dans ou sur une structure, une voie de circulation ou un bâtiment :
    • du lundi au samedi, de 22 h à 7 h;
    • les dimanches et les jours de congé, de 22 h à 9 h; les travaux de démolition et de construction dans les quartiers résidentiels sont l’objet de restrictions supplémentaires.

Changements aux services d’OC Transpo

Dès demain, 30 mars, l’horaire des lignes ordinaires d’OC Transpo sera adapté en fonction des volumes d’usagers inférieurs à la normale.

  • Les services essentiels sont maintenus, tout comme la circulation dans les quartiers.
  • Dans la plupart des cas, les niveaux de service en semaine sont dorénavant ceux du samedi.
  • Les niveaux de service des lignes qui ne sont généralement pas en fonction le dimanche, notamment certaines lignes Connexion, sont modifiés.
  • Certains itinéraires sont améliorés par l’augmentation du nombre de circuits et de la fréquence.
  • Sur de nombreux itinéraires, le premier trajet du matin sera plus tard que d’habitude.

OC Transpo surveillera les services modifiés. Puisque les horaires révisés entrent en vigueur demain, il y aura forcément beaucoup d’imprévus et de commentaires, qui pourraient entraîner de nouvelles adaptations dans les jours à venir.

Les usagers peuvent nous aider à adapter les services en nous indiquant les détails de leurs allées et venues, dont la fréquence. Nous apporterons en priorité les changements qui ont pour but de préserver un espace suffisant à bord des autobus et de répondre aux besoins liés à la prestation des services essentiels.

Nos chauffeurs nous signaleront les cas où les autobus sont pleins au point de rendre la distanciation physique impossible ou d’inciter les clients à attendre le prochain. Nous pouvons augmenter la capacité en ajoutant des autobus ou en affectant des véhicules plus grands à un trajet donné. Des autobus de réserve seront disposés en des endroits stratégiques de la ville, prêts à être déployés si la distanciation physique devient impossible.

Prière de consulter le site octranspo.com pour en savoir davantage sur les modifications du 30 mars au service.

Déclaration de la Dre Vera Etches, médecin-chef en santé publique

  • Ottawa comptait ce matin 122 cas confirmés de COVID-19.
  • Nous déplorons maintenant l’éclosion de la maladie dans une deuxième maison de retraite d’Ottawa, soit Maplewood Retirement Community. Santé publique Ottawa (SPO) poursuit son enquête. La maison a instauré des mesures de gestion particulières et, comme toujours en pareil cas, SPO communique avec les proches parents. Tous les résidents ont été prévenus et sont maintenant en isolement. Le dépistage se poursuit parmi le personnel, qui a pour consigne de porter un équipement de protection individuel à l’intérieur, de mettre un masque dès l’entrée dans l’immeuble et de suivre dans toutes les chambres les procédures relatives aux gouttelettes et aux contacts.
  • Compte tenu de l’augmentation du nombre de cas confirmés à Ottawa, et puisque la propagation communautaire est confirmée, nous insistons plus encore pour que vous pratiquiez la distanciation physique, voire l’auto-isolement, si vous avez des symptômes.

Quelques faits essentiels

Les personnes qui font de la fièvre ou qui présentent des symptômes respiratoires, comme une toux, doivent respecter ces directives :

  • vous devez vous isoler pendant la plus longue des deux périodes suivantes : soit 14 jours à partir de l’apparition des symptômes soit jusqu’à 24 heures après la DISPARITION COMPLÈTE des symptômes;
  • vous ne devez pas quitter votre lieu de résidence si vous présentez des symptômes respiratoires; appelez votre médecin ou Télésanté, au numéro 1-866-797-0000, si vous avez des questions;
  • si vous symptômes s’aggravent au point où vous ne pouvez plus rester à la maison, rendez-vous au service des urgences le plus près;
  • si vous croyez avoir des symptômes liés au coronavirus (COVID-19) ou avez été en contact étroit avec une personne qui en est atteinte, voici un outil d’auto-évaluation qui vous aidera à obtenir les soins dont vous avez besoin.

Les personnes qui rentrent de voyage doivent, en vertu d’une loi fédérale, s’isoler pendant 14 jours et suivre les directives ci-dessous :

  • La ministre fédérale de la Santé a annoncé l’adoption d’un décret d’urgence qui oblige toute personne arrivant Canada par voie aérienne, maritime ou terrestre à s’isoler pendant 14 jours, qu’elle ait ou non des symptômes de la COVID-19.
  • Conformément au décret pris le 25 mars 2020 en application de la loi fédérale de mise en quarantaine , il vous est interdit de quitter votre lieu de résidence, même pour aller vous promener ou aller chercher de quoi manger si vous venez d’arriver au Canada depuis l’étranger.
  • C’est dire que vous ne pouvez pas non plus vous arrêter à l’épicerie ou à la pharmacie en chemin entre l’aéroport ou la frontière et votre lieu de résidence.
  • Si vous avez besoin d’aliments ou d’autres articles de première nécessité, demandez à un membre de votre famille, à un ami ou à un voisin de faire les courses pour vous et de laisser les articles à votre porte.
  • Si vous présentez des symptômes respiratoires, suivez les consignes énoncées plus haut.

TOUS les résidents d’Ottawa (à l’exception des personnes énumérées ci‑dessus) doivent suivre les directives ci-dessous :

  • Pratiquer la distanciation physique (ou éloignement sanitaire) et éviter tous les déplacements non essentiels dans la communauté.
  • Les contacts familiaux (c’est-à-dire les personnes qui vivent avec vous) ne sont pas obligés de se tenir à distance, sauf s’ils sont malades ou sont rentrés de voyage au cours des 14 derniers jours.
  • Annuler TOUS les rassemblements, y compris les jeux en groupe ou en équipe sur les terrains de sport.
  • Substituer aux communications en personne les communications par téléphone, par vidéobavardage ou par l’entremise des réseaux sociaux.
  • Discuter avec votre employeur de la possibilité de travailler à domicile.
  • Éviter de rendre visite à des amis ou parents âgés, sauf si cette visite est indispensable.
  • En cas de déplacement essentiel, en taxi ou en covoiturage, garder les fenêtres ouvertes.

Quelques rappels particuliers aux parents et à nous tous, qui pratiquons la distanciation physique :

  • Vous pouvez aller dehors. C’est bon pour la santé. Vous pouvez faire une promenade, jouer avec votre chien ou jouer au ballon avec les personnes qui vivent avec vous.
  • Quand vous êtes dehors, respectez une distance de deux mètres avec les autres. Évitez les foules et maintenez une distance de deux mètres (six pieds) par rapport à votre entourage. Faites l’effort de vous écarter ou de dépasser rapidement et courtoisement les autres piétons sur le trottoir. Le fait de dépasser une personne sur un trottoir n’est pas considéré comme un contact étroit ou un risque important d’exposition à la COVID-19.
  • N’oubliez pas de vous informer des autres par téléphone ou tout autre moyen technologique. Aidez vos voisins si vous le pouvez. Prenez aussi soin de vous. Il est normal de ne pas vous sentir bien. Je vous encourage à communiquer avec le service d’urgence en santé mentale d’Ottawa, au numéro 613-238-3311, si vous avez besoin d’aide ou si vous avez du mal à faire face à la situation.

Mise à jour du gouvernement de l’Ontario

  • La province a publié de nouvelles lignes directrices sur les rassemblements autorisés, désormais réduits de 50 à 5 personnes. Il s’agit d’une nouvelle mesure instaurée par le gouvernement de l’Ontario pour tenter de freiner la propagation de la COVID-19. Toutefois, les responsables de la santé publique ne peuvent pas tout faire : chacun doit faire sa part, en commençant par suivre ces directives.
  • Aujourd’hui, le directeur général de la prévention de l’Ontario a annoncé de nouvelles directives qui aideront les employeurs à mieux comprendre les responsabilités qui leur incombent et ce qu’ils doivent faire pour empêcher la propagation de la COVID-19 en milieu de travail. Cette mise à jour fait suite aux directives initiales diffusées le 20 mars 2020 et porte notamment sur les sujets suivants :
    • la désinfection des chantiers et, particulièrement, des aires où les contacts sont fréquents comme les roulottes, les poignées de portes et les monte-charge;
    • les rôles et responsabilités en matière de communication, ainsi que les politiques de santé et de sécurité, par exemple, l’affichage des horaires de désinfection et de travail;
    • le maintien de la plus grande distance possible entre les travailleurs, par le décalage des quarts de travail, la diminution du nombre de personnes sur un même chantier et l’utilisation restreinte des ascenseurs;
    • la protection de la santé publique par la surveillance des allées et venues des travailleurs.
  • Comme l’exige la loi ontarienne, les employeurs doivent prendre toutes les précautions raisonnables pour préserver la sécurité des travailleurs. Les travailleurs ont le droit de refuser un travail dangereux. L’employé qui n’arrive pas à résoudre à l’interne un problème de santé ou de sécurité peut porter plainte en appelant l’Infocentre de santé et de sécurité au travail, au numéro 1-877-202-0008.
  • Des inspecteurs du Ministère inspectent des chantiers aujourd’hui et chaque jour. Employeurs et constructeurs doivent savoir que toute infraction à la Loi sur la santé et la sécurité au travail et à ses règlements d’application peut donner lieu à un ordre d’interruption des travaux.

Mise à jour du gouvernement fédéral

Aujourd’hui, le gouvernement fédéral a évoqué la situation des populations et des personnes vulnérables et très à risque. Nous devons faire tout ce qu’il est possible de faire pour les aider et les protéger de la COVID‑19.

  • Les Canadiennes et Canadiens âgés de 65 ans et plus qui sont infectés par le coronavirus, ainsi que les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou qui souffrent d’une maladie sous-jacente sont particulièrement vulnérables à de graves complications. Si tel est votre cas, vous pouvez réduire votre risque de contracter la COVID‑19.
    • Qui est plus vulnérable?
      • les personnes qui ont des problèmes de santé, par exemple :
  • une maladie cardiaque;
  • de l’hypertension (pression sanguine élevée);
  • une maladie pulmonaire;
  • le diabète;
  • un cancer;
      • les personnes dont le système immunitaire est affaibli par une maladie ou un traitement comme la chimiothérapie;
      • les personnes âgées.
  • Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui l’adoption de mesures destinées à aider les Canadiens vulnérables à faire face à l’impact de la pandémie de COVID‑19 sur la santé, ainsi qu’à ses répercussions sociales et économiques. Ces mesures vont permettre d’offrir des services de santé mentale aux jeunes et des services concrets aux aînés, notamment, des endroits sûrs pour les plus vulnérables. Voici ces mesures :
    • Augmenter le soutien aux Canadiens en situation d’itinérance et de l’aide aux femmes et aux enfants qui fuient la violence. Comme nous l’avons annoncé le 18 mars 2020, le gouvernement du Canada versera une somme additionnelle de 157,5 millions de dollars pour répondre aux besoins des Canadiens qui vivent en situation d’itinérance. Il versera aussi jusqu’à 50 millions de dollars aux centres qui accueillent les femmes et autres victimes d’agression sexuelle, notamment dans les communautés autochtones, pour les aider à gérer ou à prévenir une éclosion.
    • Financer les services-conseils aux enfants et aux jeunes. Depuis que les écoles sont fermées et que les ressources communautaires sont moins accessibles, l’organisation Jeunesse, J’écoute a vu augmenter la demande de services confidentiels en ligne, au téléphone et par message texte, qui sont offerts jour et nuit partout au Canada. Le gouvernement du Canada s’est engagé à fournir 7,5 millions de dollars à Jeunesse, J’écoute pour que les jeunes aient le soutien dont ils ont besoin en matière de santé mentale pendant ces moments difficiles.
    • Fournir immédiatement des services essentiels et immédiats aux aînés canadiens qui subissent les conséquences de la COVID-19. Le gouvernement du Canada versera 9 millions de dollars à Centraide Canada pour que l’organisme aide des organisations locales à offrir des services pratiques aux aînés canadiens, par exemple la livraison de produits d’épicerie, de médicaments ou d’autres articles nécessaires, ou une communication personnalisée visant à évaluer les besoins des aînés et à les diriger vers les ressources communautaires à leur disposition.

En ce début de semaine, je me prépare à vous fournir en continu l’information la plus à jour. N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions sur les moyens de mieux servir notre communauté en ces temps difficiles. Je suis toujours ravie de communiquer avec vous.

Si vous avez besoin d’aide pour faire les courses, faites-le-moi savoir. Nous trouverons une ou un bénévole. Vous pouvez vous inscrire sur cette page si vous avez besoin d’aide bénévole [en anglais].

Restons chez nous. Veillons à rester en santé.