L’innovation locale fait redémarrer notre économie

En avril, j’ai demandé au personnel d’utiliser le Programme pilote d’innovation pour mettre au défi la communauté technologique locale d’innover et de proposer des solutions qui soutiendraient les efforts de reprise de la ville dans le contexte de la COVID-19. Je suis fière d’annoncer que la Ville d’Ottawa a choisi cinq projets pilotes novateurs pour encourager les efforts de reprise économique de la ville, dont InitLive de Kanata-Nord :

Analytique de la main-d’œuvre pour la Ville d’Ottawa : La jeune pousse ottavienne Agile Work Evolutions Inc. collaborera avec la Direction générale des services novateurs pour la clientèle afin de mettre à l’essai son logiciel en nuage d’analytique de la main-d’œuvre, qui mobilise les employés pour mieux comprendre comment ils travaillent, comment ils préfèrent travailler et comment leur employeur leur permet de travailler. Cette analyse aidera la Ville à mener une réintégration réussie du personnel pendant et après la pandémie, en permettant aux cadres d’évaluer différents scénarios de reprise du travail dans les bureaux.

Simplification des processus de gestion des bénévoles grâce à des logiciels intégrés : L’entreprise de logiciels locale InitLive travaillera avec le Manor Park Community Council pour mettre à l’essai un logiciel qui aidera à gérer l’augmentation de la demande de services à but non lucratif reposant sur le travail de bénévoles. InitLive offre des outils qui permettront à l’organisme de simplifier son processus de gestion des bénévoles et d’ainsi mieux répondre aux besoins des membres vulnérables de la communauté, grâce notamment à son service de livraison au nom de banques d’alimentation locales, dont le Centre de ressources communautaires Rideau-Rockcliffe, la Banque alimentaire Partage Vanier et Kanata Food Cupboard.

Reprise sécuritaire des activités en période de COVID-19 – Solution pour la prise en charge des patients et la gestion des files d’attente : L’entreprise de Gatineau Macadamian travaillera avec Chiromax of Manotick pour mettre à l’essai une solution qui assurera la sécurité des patients dans un contexte de soins de santé. La salle d’attente virtuelle InQ de Macadamian permettra à Chiromax de garantir la distanciation physique entre ses patients. À l’aide d’applications pour téléphones intelligents et pour la tablette électronique de la clinique de santé, InQ jumellera les services disponibles avec les patients en attente, et veillera à gérer de façon équitable les clients sans rendez-vous et les utilisateurs de l’application. Les clients de Chiromax seront enregistrés dans la salle d’attente virtuelle et pourront patienter dans leur véhicule ou à l’extérieur, jusqu’à la réception d’une notification de l’application mobile.

Solutions de gestion de l’espace et de la densité Qreserve : L’entreprise d’Hamilton QReserve travaillera avec Marchés d’Ottawa pour mettre à l’essai une solution de gestion de la densité qui, grâce à des capteurs à faible consommation d’énergie, permettra de suivre l’achalandage et les tendances de fréquentation de l’édifice du marché By. Grâce à une détection anonyme du mouvement et des signatures thermiques, les capteurs offriront une analyse détaillée des endroits les plus fréquentés. Le but de l’étude pilote est de concevoir une solution évolutive qui facilitera la mise en œuvre des mesures de distanciation physique.

Le Distanceur socialMC –  gestion de la distanciation physique en milieu de travail : Social Distancer Technologies, de Châteauguay (Québec), s’associera avec la Ville et d’autres organismes pour mettre à l’essai une solution technologique qui contribuera à la réouverture du secteur culturel et des marchés publics. L’entreprise, en collaboration avec Visible Assets Inc., a mis au point un appareil portatif sans fil déclenchant une alerte visuelle, sonore et haptique lorsqu’il se trouve à moins de deux mètres d’un autre appareil. Cet outil, qui facilitera le respect des consignes de distanciation physique, sera entre autres mis à l’essai aux marchés d’Ottawa, au Lieu historique national du domaine Billings, au Musée-village du patrimoine de Cumberland et au musée Diefenbunker.

Nous sommes extrêmement chanceux de pouvoir trouver à Ottawa des centaines d’entreprises du domaine technologique et des milliers de travailleurs du même domaine, particulièrement en cette période de reprise économique. Et n’oublions pas que le plus grand parc technologique du Canada se trouve à Kanata-Nord!

Le comité d’évaluation, auquel siégeaient des membres du personnel de la Ville et des partenaires de développement économique, a reçu et évalué 47 propositions. Les projets pilotes retenus soutiennent une large gamme de secteurs, dont l’appareil public, la santé, les organismes à but non lucratif, la vente au détail, l’agriculture et la culture. La Ville d’Ottawa et certaines entreprises locales mettront les solutions à l’essai jusqu’à février 2021.

J’aurai le plaisir de continuer à encourager ce travail et de voir les résultats positifs de ces projets. J’espère que cette approche fondée sur les défis à relever deviendra la règle dans notre ville.