Le point sur la COVID-19 dans Kanata-Nord : le 8 octobre

À l’approche de la longue fin de semaine de l’Action de grâce, je repense à toutes ces choses dont je suis reconnaissante. Je suis reconnaissante envers ma bonne santé et celle de mes proches, et je suis très reconnaissante d’avoir la chance d’être conseillère municipale de Kanata-Nord. Je m’estime incroyablement chanceuse.

Malheureusement, vivre au quotidien avec la pandémie de COVID-19 a entraîné de nombreux changements pour nous, y compris dans notre manière de célébrer les fêtes. Avec la hausse toujours plus forte du nombre de personnes infectées par la COVID-19, je vous encourage à restreindre vos célébrations aux seuls membres de votre foyer, afin de réduire le risque de propagation du virus.

Nous devons continuer de faire notre part pour ralentir la transmission du virus. Il est important que nous fassions tout ce qui est possible pour protéger les écoles de cette maladie, à défaut de quoi nous risquons de subir d’autres fermetures et de nouvelles restrictions. Les mesures que nous prenons maintenant auront un effet direct sur notre avenir. C’est en collaborant que nous traverserons cette épreuve.

 

Tableau de bord de la COVID-19
Chaque jour, Santé publique Ottawa (SPO) publie un tableau de bord et y affiche les données les plus récentes. Vous pouvez le consulter sur ce site Web. Il présente de nombreux indicateurs. En plus du nombre de cas, voici quelques chiffres que je surveille de près :

  • Nombre de cas
    • Il s’agit du nombre de cas positifs dans notre ville, confirmés par un test. Cet indicateur est essentiel, car il donne une vue d’ensemble de la situation de la COVID-19 dans notre collectivité. Il faut toutefois savoir que le dépistage ne donne qu’une idée des taux d’infection réels dans la population. Au cours de la dernière semaine, 764 nouveaux cas ont été confirmés :
      • Vendredi + 142
      • Samedi + 96
      • Dimanche + 82
      • Lundi + 81
      • Mardi + 63
      • Mercredi + 117
      • Jeudi + 183
    • Nous déplorons sept décès cette semaine. Cela porte le total cumulatif de la ville à 5 153 personnes infectées par la COVID-19 et, malheureusement, à 296 décès.
  • Hospitalisations 
    • Le nombre d’hospitalisations est un important indicateur qui permet de comprendre la capacité d’accueil des hôpitaux au regard de la demande. Il y a actuellement 32 personnes hospitalisées, dont sept aux soins intensifs. Au total, 344 personnes ont été hospitalisées, dont 78 aux soins intensifs, depuis le début de la pandémie.
  • Éclosions
    • On compte actuellement à Ottawa 65 foyers d’éclosion. Cette information est essentielle, puisqu’elle touche des lieux à très haut risque, notamment des foyers de soins de longue durée, des maisons de retraite, des hôpitaux, des écoles et des garderies. La COVID-19 peut s’y propager rapidement et c’est pourquoi il est important de tout faire en notre pouvoir pour y réduire au minimum le risque de propagation.
  • Capacité du système de soins de santé
    • Plus il y a de cas de COVID-19 dans notre ville, plus il peut y avoir de patients hospitalisés, ce qui risque de réduire la capacité de notre système de soins de santé. Ce fait revêt une importance particulière à l’approche de la saison de la grippe. La section du tableau de bord consacrée à la capacité du système montre la proportion des lits occupés. Actuellement, 14 pour cent des lits dotés de respirateurs aux soins intensifs sont occupés.
  • Santé publique
    • Il est très important que les chargés de cas de SPO communiquent avec les personnes dont l’infection est confirmée, dans les 24 heures après le signalement des cas. L’objectif est de respecter ce délai dans 90 pour cent des cas. Actuellement, les agents n’y arrivent que 55 pour cent du temps en raison du nombre élevé de cas et de personnes dépistées. Il importe par ailleurs de communiquer avec les contacts de ces personnes infectées dans les 24 heures, ce qui se produit dans 73 pour cent du temps. Si le nombre de personnes infectées par la COVID-19 continue d’augmenter, les ressources disponibles à SPO ne seront pas suffisantes pour poursuivre la recherche de contacts.
  • Nombre de contacts par cas infecté
    • Actuellement,  le nombre moyen de contacts par cas infecté est de 5,9, une augmentation par rapport à la semaine dernière. Ce chiffre représente le nombre moyen de personnes qui ont été en contact avec une personne dont le résultat au test de dépistage est positif. C’est une donnée très importante : plus le chiffre est élevé, plus le virus risque de se propager dans la population. Plus ce nombre est faible, plus simple est la recherche de contacts étroits et plus la propagation du virus est limitée. Depuis les dernières semaines, ce nombre continue d’augmenter puisque certaines personnes ont participé à des rassemblements privés et ont regrettablement élargi leur cercle social, ce qui va à l’encontre des directives de SPO. Le meilleur moyen de contribuer à réduire ce nombre est de suivre les directives de SPO, soit de maintenir une distance physique autant que possible, de se laver les mains et de porter un masque.
  • Taux de reproduction : 
    • Le taux de reproduction (Rt) représente le nombre moyen de cas qui découlent des contacts d’une personne infectée pendant sa période de contagiosité. Actuellement, la dernière moyenne calculée sur sept jours est de 0,85, la borne supérieure de l’intervalle de confiance étant de 0,92. Cela signifie qu’il faudrait peu d’efforts pour faire redescendre le taux de contagiosité. L’inverse est vrai toutefois, et le nombre d’infections pourrait rapidement augmenter.

Le point à l’échelle municipale

  • Les symptômes de la grippe sont très similaires à ceux de la COVID-19 et les deux virus ont les mêmes modes de transmission. Avec la circulation de la COVID-19 dans nos quartiers, il est plus important que jamais de nous faire vacciner contre la grippe. Nous contribuerons ainsi à maintenir la capacité de dépistage et d’hospitalisation. En prévision de l’augmentation de la demande, SPO a entamé la mise en place d’un plan de préparation à la saison de la grippe, avec notamment des ressources supplémentaires, des cliniques mobiles et l’embauche de personnel supplémentaire pour répondre à la demande attendue. SPO collabore étroitement avec des foyers de groupe, des hôpitaux, des centres de soins de longue durée et des maisons de retraite pour distribuer des doses de vaccin et établir des cliniques mobiles et stationnaires pour soutenir les résidents confrontés à des obstacles à l’accès au vaccin. Les cliniques de quartier et les pharmacies commenceront à offrir le vaccin dans les semaines à venir.
  • Cette année, les résidents d’Ottawa ont trois options pour obtenir leur vaccin contre la grippe :
    • Des cliniques publiques de vaccination contre la grippe gérées par SPO dans des endroits fixes. Pour éviter l’achalandage et contrôler le flux de clients à l’intérieur et à l’extérieur de ces endroits, les cliniques fonctionneront sur réservation seulement.
    • Des cliniques conjointes entre SPO et les médecins communautaires seront établies pour que les fournisseurs de soins primaires puissent immuniser leurs patients. Cette collaboration vise à relever les défis que certains fournisseurs de soins primaires soulignent en raison de la capacité limitée de leur bureau à gérer l’immunisation contre la grippe en cette période de COVID-19, comme un espace physique adéquat pour la surveillance après la vaccination.
    • Les pharmacies fourniront un vaccin contre la grippe aux résidents d’Ottawa de 5 ans et plus, y compris le vaccin à haute dose qui est financé par les fonds publics pour les aînés.
    • La COVID-19 a eu un impact considérable sur les entreprises locales. Bon nombre d’entre elles situées à Kanata-Nord ont apporté des changements pour respecter les lignes directrices de SPO en matière de santé et sécurité. Consciente de ce fait, la Ville a lancé sa campagne COVID avisés ensemble pour aider les entreprises qui ont mis en œuvre des mesures et promouvoir leurs efforts pour prévenir la transmission de la COVID–19 dans nos entreprises locales. Vous trouverez plus de détails concernant cette campagne sur mon site Web.
  • SPO a mis à jour ses données sur l’aperçu de la COVID-19 dans les quartiers d’Ottawa. Il est important de noter que la COVID-19 touche toutes les collectivités, et que les données des quartiers illustrent le lieu de résidence des personnes dont la COVID-19 a été confirmée et ne reflètent pas nécessairement le lieu où la maladie a été contractée.
  • SPO a donné un autre exemple concret de transmission communautaire. En septembre, une personne présentant des symptômes légers a assisté à un mariage. Quinze jours plus tard, 207 étaient mises en autoconfinement et devaient se faire dépister. Des enfants ont manqué l’école, leurs parents ont dû arrêter de travailler et les files de dépistage s’allongeaient. Cet exemple illustre la facilité et la rapidité avec lesquelles la COVID-19 peut se transmettre et se propager.

Le point au provincial

  • Depuis le 3 octobre, des mesures ciblées sont appliquées à Ottawa, à Peel et à Toronto, en raison de taux de transmission plus élevés que la moyenne de la COVID-19 :
    • Limite relative au nombre de clients présents à l’intérieur des restaurants, bars et autres établissements de restauration et débits de boissons (y compris les boîtes de nuit) égale au nombre de clients que peuvent accueillir ces lieux moyennant le respect de l’écart sanitaire, avec un maximum de 100 personnes; limite de six clients par table; obligation pour les exploitants de s’assurer que les clients qui attendent ou qui se rassemblent à l’extérieur de leur établissement respectent l’écart sanitaire; et obligation de recueillir le nom et les coordonnées de chaque client.
    • Limite de 10 personnes dans les cours de groupes des centres sportifs et établissements de remise en forme et limite de 50 personnes présentes dans ces établissements au même moment.
    • Mise en place d’une limite de six personnes par table et 50 personnes par installation dans les lieux de réunion et d’événement, notamment les salles de réception.

Kanata-Nord, je vous souhaite une belle fête d’Action de grâce, COVIDavisée et placée sous le signe de la sécurité!

Prenez bien soin de vous,

Jenna Sudds