Le point sur la COVID-19 dans Kanata Nord, le 15 octobre 2020

La semaine écoulée a été difficile. Ottawa a basculé dans la zone rouge : autrement dit, le nombre de cas positifs de la COVID-19 et d’éclosions sur tout le territoire de la Ville augmente à vive allure. Dans les 20 derniers jours, le nombre d’hospitalisations a doublé. Si nous continuons de suivre cette trajectoire, le nombre de cas de COVID-19 se multipliera exponentiellement. C’est pourquoi il faut tirer la sonnette d’alarme. Nous devons agir pour ralentir la propagation du virus en étant COVIDavisés.

Vendredi dernier, le premier ministre Ford a annoncé qu’Ottawa rebasculerait dans l’étape 2 modifiée à cause de l’augmentation du nombre de cas de COVID-19. Je sais qu’il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour beaucoup et que ce recul percutera les propriétaires de commerces et d’entreprises qui étaient déjà à la peine. Beaucoup parmi vous m’ont fait part de leur frustration vis‑à‑vis de ces changements. Bien que cette décision soit accablante, je sais que nous pourrons venir à bout de cette crise ensemble. Nous l’avons déjà fait et nous n’avons d’autre choix que de le refaire.

Je vous invite à communiquer avec ceux qui vous sont chers, à encourager les entreprises et les commerces de la localité si vous le pouvez et à être COVIDavisés.

Le Tableau de bord de la COVID-19
Santé publique Ottawa (SPO) publie chaque jour un tableau de bord, qui est actualisé à partir de l’information la plus récente. Vous pouvez le consulter sur ce site Web. Il comprend de nombreux indicateurs. Outre le nombre de cas, voici les indicateurs que je suis attentivement.

  • Nombre de cas
    • Il s’agit du nombre de cas positifs qui ont été confirmés sur le territoire de la Ville et qui ont été recensés grâce à des contrôles. Cet indicateur est important pour avoir une vue d’ensemble de la COVID-19 dans notre collectivité. Or, il faut absolument savoir que les contrôles ne permettent de capter qu’un échantillon des vrais taux d’infection dans notre collectivité. Dans la semaine écoulée, il y a eu 647 nouveaux cas positifs confirmés :
      • Vendredi : + 126;
      • Samedi : + 94;
      • Dimanche : + 54;
      • Lundi : + 119;
      • Mardi : + 116;
      • Mercredi : + 45;
      • Jeudi : + 93.
    • Malheureusement, il y a eu deux décès cette semaine. Ces chiffres portent le total cumulatif à 5 800 personnes infectées par la COVID-19 et à 298 décès tragiques de résidents d’Ottawa.
  • Hospitalisations 
    • Il s’agit d’un indicateur important pour connaître la capacité des hôpitaux et la demande à laquelle ils doivent répondre. Nous continuons de constater que le nombre de personnes hospitalisées ne cesse d’augmenter. À l’heure actuelle, 46 personnes sont hospitalisées et 9 sont aux soins intensifs (SI). Cumulativement, 373 personnes ont été hospitalisées et 85 ont été admises aux SI depuis le début de la pandémie.
  • Éclosions
    • Il y a à l’heure actuelle à Ottawa 75 éclosions continues. Ce chiffre a une importance cruciale, puisqu’il permet de connaître les points très risqués. Il s’agit entre autres des foyers de soins de longue durée, des maisons de retraite, des hôpitaux, des écoles et des centres de garde d’enfants. La COVID-19 peut se propager rapidement dans ces établissements à haut risque, et il est essentiel de faire tout ce que nous pouvons pour endiguer la propagation dans ces lieux. Ces chiffres tiennent compte d’une nouvelle éclosion dans la Maison de soins de longue durée Forest Hill, à Kanata.
  • Capacité du réseau de la santé
    • Plus il y a de cas de COVID-19 sur le territoire de la Ville, plus il pourrait y avoir d’hospitalisations, ce qui pourrait avoir pour effet de réduire la capacité de notre réseau de la santé. Cette question est très importante à l’approche de la saison grippale. La section Capacité du réseau de la santé indique le nombre de lits occupés. À l’heure actuelle, 16 % des lits dotés d’un respirateur aux SI sont occupés.
  • Santé publique
    • Il faut absolument que les chargés de cas de SPO puissent rejoindre les personnes confirmées de la COVID-19 dans les 24 heures de leur signalement. L’objectif est d’y arriver dans 90 % des cas, et à l’heure actuelle, on y parvient à 27 %, en raison du nombre considérable de cas et du nombre de personnes dépistées. En outre, il faut rejoindre dans les 24 heures les contacts de ces cas, ce qui est fait dans 89 % des cas. Si le nombre de personnes infectées de la COVID-19 continue d’augmenter, les ressources dont dispose SPO ne permettront pas de continuer de tracer les contacts.
  • Nombre de contacts par cas infecté
    • À l’heure actuelle, la moyenne est de trois, ce qui représente une baisse depuis la semaine dernière. Il s’agit du nombre moyen de personnes qui ont été en contact avec quelqu’un dont le résultat a été positif dans le dépistage du virus. Si ce nombre est important, c’est parce que plus il est élevé, plus le virus a d’occasions de se propager dans notre collectivité. Plus le chiffre diminue, plus il est facile de recenser les contacts rapprochés et de continuer de juguler la propagation du virus. Le moyen le plus efficace d’orienter positivement cet indicateur consiste à respecter les consignes de SPO et la distanciation sociale, dans toute la mesure du possible, à se laver les mains et à porter le masque.

Comptes rendus de la Ville

  • SPO tiendra des cliniques de vaccination contre la grippe dans plusieurs établissements sur le territoire de la Ville, qui devraient ouvrir leurs portes le 29 octobre 2020. Le plus proche de notre collectivité se trouve dans Kanata‑Sud, au Centre commémoratif Eva‑James, au 65, promenade Stonehaven. Pour éviter la cohue, les résidents doivent prendre rendez‑vous par téléphone ou en ligne. Les établissements où sera offerte la clinique de vaccination contre la grippe de SPO sont aujourd’hui publiés dans la page Web Grippe SPO. À titre de rappel, vous pouvez aussi vous faire vacciner contre la grippe dans certaines pharmacies et dans les cabinets médicaux.
  • Hier, la Dre Vera Etches a présenté au Conseil municipal un aperçu de la situation actuelle de la COVID-19 dans notre ville. Elle a fait savoir qu’Ottawa vient de passer dans le rouge; autrement dit, le virus et les éclosions augmentent à vive allure, et la capacité des hôpitaux est limitée. Rien que la semaine dernière, plus de 700 résidents d’Ottawa ont reçu un résultat positif dans le dépistage. Il s’agit du plus fort taux d’infection par population en Ontario dans les deux dernières semaines. La Dre Etches nous a aussi fait savoir que le pourcentage de ceux et celles qui ont reçu un résultat positif a bondi à plus de 2,5 %, ce qui est inquiétant pour notre collectivité. C’est pourquoi nous devons tout de suite intervenir.
  • La Dre Vera Etches a aussi présenté une nouvelle modélisation de la COVID-19, qui nous a permis de connaître la trajectoire que suivra notre ville si la transmission se poursuit au rythme actuel. Le graphique ci‑après indique que le nombre de personnes qui ont reçu un résultat positif dans le dépistage de la COVID-19 augmentera exponentiellement.

  • Je sais qu’il est difficile de comprendre la déclaration à propos des nouvelles fermetures. Même si la Ville ne prend pas ces décisions, SPO a présenté ce graphique, qui indique les secteurs dont le risque d’exposition est élevé.

  • Il est essentiel de se rappeler les objectifs de l’intervention pendant la COVID-19, à savoir :
    • réduire le plus possible les décès et les hospitalisations;
    • abaisser les bouleversements sociétaux :
      • garder les écoles ouvertes;
      • maîtriser le choc économique;
      • promouvoir la bonne santé mentale.
  • Les chercheurs du CHEO ont publié des données inédites qui permettent de mesurer les niveaux de COVID-19 dans les eaux usées de notre ville. La Dre Vera Etches a fait savoir que les niveaux de COVID-19 sont alarmants dans les eaux usées de la Ville, ce qui indique que nous sommes frappés plus durement que nous le croyons par la deuxième vague de la COVID-19. Il s’agit de données importantes, qui font état des résultats dans presque tous les secteurs de la Ville, sans décalage temporel. Nous avons ainsi une meilleure idée de ce qui se produit dans notre collectivité et des infections qui ne sont pas dépistées dans les contrôles.
  • Hier, la Dre Vera Etches a clairement fait savoir qu’elle ne recommande pas de passer prendre des friandises à l’Halloween. Ottawa a, en Ontario, le plus grand nombre de cas positifs par tranche de 100 000 résidents, et nous devons agir avec sérieux. Il faut obligatoirement s’abstenir de participer à des activités qui ne sont pas essentielles, pour veiller à ce que le risque d’exposition reste faible. Je vous invite à adopter de nouveaux plans qui sont sécuritaires et amusants! Faites‑nous part de vos idées en vous servant du mot‑dièse #HalloweenALaMaison.
  • En sachant que les restrictions modifiées de l’étape 2 du gouvernement provincial étaient ambigües, la Ville a apporté des précisions sur les activités récréatives et les opérations de location qu’elle mène :
    • il faut porter le masque dans tous les établissements;
    • les salles de remise en forme et de musculation sont fermées;
    • les programmes de formation dans le domaine des loisirs sont annulés, à l’exception des cours de natation modifiés;
    • il ne faut pas sortir de la zone rouge pour se remettre en forme ou se consacrer à des sports; il s’agit notamment de nos installations sportives voisines de la périphérie, dans le canton de Beckwith et à Carleton Place, entre autres;
    • les salles louées pour les réunions et les événements sont limitées à 10 personnes en intérieur et à 25 en extérieur;
    • les arénas sont limités à 10 participants; les vestiaires sont fermés. En tenant compte des entraîneurs, seuls 10 participants sont autorisés dans les arénas pour les pratiques en équipe. En outre, les spectateurs n’ont pas accès aux établissements, et on ne peut se servir des vestiaires que pour ranger des articles et prodiguer les premiers soins.
    • Les activités de natation se poursuivent. Les séances de bain libre et de natation en longueur et les cours de natation peuvent se poursuivre dans le cadre des récents règlements; le nombre de participants doit toutefois être limité. Les vestiaires restent ouverts à ceux qui veulent prendre des douches et se changer. Les réservations en ligne se poursuivent et peuvent être faites au plus tôt deux jours d’avance. Il faut porter le masque partout dans les établissements et sur le bord des piscines, mais l’enlever en entrant dans l’eau.
    • Sports de raquettes. Les sports de raquettes dans lesquels les participants se trouvent chacun de son côté du terrain, par exemple le tennis, le pickleball et le badminton, sont limités à des matchs en simple. Par contre, le racquetball et le squash ne sont pas autorisés, puisque dans un cas comme dans l’autre, les deux joueurs sont rapprochés dans une salle fermée. On peut continuer d’utiliser les terrains de basketball, de baseball, de soccer et de football en plein air pour l’entraînement et les pratiques seulement, à la condition qu’il y ait au plus 25 personnes présentes.
    • Les cérémonies ou les services religieux en intérieur, dans lesquels le nombre de participants est calculé en fonction de 30 % de la capacité de la salle, à la condition qu’ils gardent un écart de 2 mètres avec ceux qu’ils croisent, constituent la seule exception aux règles ci‑dessus. Pour les activités en intérieur comme en extérieur, les tables doivent être limitées à un maximum de six personnes.

Enfin, permettez‑moi à nouveau de vous inviter à vous procurer l’application Alerte COVID. Cette application alerte les utilisateurs qui ont été exposés au virus avant que les symptômes se manifestent. Cette application gratuite est facile à utiliser et est un outil exceptionnel pour enrayer la propagation de la COVID-19.

Continuez de vous protéger. Soyez COVIDavisé(e).

Portez‑vous bien.

Jenna Sudds