Règlement sur la protection des arbres

Beaucoup de résidents ont communiqué avec moi pour discuter du Règlement sur la protection des arbres. Je suis consciente que beaucoup d’information circule; je vous présenterai ici quelques faits.

Depuis que je suis la conseillère de Kanata-Nord, j’ai travaillé sans relâche à la protection, à la préservation et à l’amélioration du couvert forestier dans notre quartier. En 2019, par exemple, nous avons planté 1 120 arbres dans notre quartier, et nous continuons à chercher des façons d’accroître ce nombre.

Lorsque des demandes d’aménagement passent sur mon bureau, je travaille toujours avec les employés de la Ville et les promoteurs afin de veiller à ce que la préservation d’un maximum d’arbres soit au cœur des conversations, et ce, le plus tôt possible. Je crois fermement que la protection des arbres et l’amélioration du couvert forestier sont essentielles, et que c’est grâce à ses espaces verts que notre quartier est si spécial.

En ce qui concerne le rapport sur le Règlement sur la protection des arbres, je veux m’assurer que vous êtes au courant des considérations et distinctions suivantes :

  • En janvier, j’étais ravie de soutenir le rapport présenté par les employés, qui demandait la protection des arbres de 50 cm de diamètre et plus. Le Règlement, tel qu’approuvé, devait être mis en œuvre en deux phases. La phase 1 a été approuvée en janvier 2020; pendant celle-ci, on conservait le diamètre de 50 cm des arbres distinctifs prévu dans l’ancien règlement. La phase 2 du Règlement devait être soumise au Comité et au Conseil municipal cet automne, et les employés avaient l’intention de recommander une réduction du diamètre des arbres distinctifs dans le secteur urbain intérieur à 30 cm. Comme la mise en œuvre de la phase 1 (prévue le 1er mai 2020) a été retardée en raison de la pandémie, le Conseil municipal a approuvé cet été une motion fixant la nouvelle date de mise en œuvre au 1er janvier 2021, ce qui a rapproché la date d’entrée en vigueur de la réduction du diamètre des arbres distinctifs.
  • À Kanata-Nord, la plupart des projets d’aménagement passent par des demandes selon la Loi sur l’aménagement du territoire, des plans d’implantation et des plans de lotissement. Pendant ce processus, des rapports sur la conservation des arbres et des plans d’aménagement paysager sont soumis. Ce sont ces plans que j’examine quand j’évalue le type de protection possible et l’équilibre à atteindre pour une demande donnée. La Ville peut compter sur plusieurs experts-forestiers et planificateurs environnementaux pour l’examen de ces demandes, la formulation de recommandations quant à la protection et à la conservation d’arbres, ainsi que l’examen des plans de plantation d’arbres de sorte que des arbres appropriés soient plantés pour compenser les arbres abattus. Dans le cas des propriétés de plus d’un hectare et de celles faisant l’objet d’une demande selon la Loi sur l’aménagement du territoire, il faut un permis pour abattre tout arbre de 10 cm de diamètre ou plus. Aucun permis d’enlèvement d’arbre n’est émis avant qu’on ait soigneusement considéré la conservation et la plantation d’arbres dans la planification. Dans ces types de demandes, les arbres de 10 cm de diamètre et plus sont pris en compte. Ce processus est en vigueur depuis juin 2009.
  • Le rapport publié il y a deux semaines et étudié par le Comité demain vise l’application de changements d’ordre administratif de sorte que le Règlement sur la protection des arbres continue de progresser et soit prêt à mettre en œuvre. Tel que promis, le budget 2021 prévoit les fonds nécessaires à la concrétisation du Règlement sur la protection des arbres.
  • Aucune réduction n’est envisagée dans le rapport qui sera étudié par le Comité. En effet, vu la diminution du diamètre de 50 cm à 30 cm, les employés de la Ville proposent plutôt d’ajouter un ratio de compensation pour les arbres distinctifs de 30 à 49 cm. Il faut le faire, car ce n’était pas envisagé dans le rapport initial, en janvier dernier. Encore une fois, les employés de la Ville étudient tous les scénarios et conçoivent une approche permettant de protéger les arbres et le couvert forestier tout en tenant compte des projets d’aménagement.

Je suis ravie des progrès réalisés à cet égard. Comme vous pouvez le voir, les employés de la Ville ont envisagé la protection des arbres selon divers scénarios, et un éventail d’outils sont à notre disposition pour ce faire. Il ne s’agit pas d’une discussion intercommunautaire; il faut plutôt utiliser la bonne politique et les bons outils dans la bonne communauté.

Je continuerai de chercher avec les employés de la Ville des façons de protéger les arbres tout en tenant compte des projets d’aménagement à Kanata-Nord. Je suis heureuse de voir l’engagement de la Ville à investir dans la protection des arbres. Depuis que je suis la conseillère de Kanata-Nord, mon équipe et moi avons travaillé sans relâche à la protection, à la préservation et à l’amélioration du couvert forestier dans notre quartier.

J’ai hâte de continuer de suivre la progression des discussions au Comité et au Conseil municipal, et je vous demande de soutenir le rapport sur le Règlement sur la protection des arbres.