Le point sur la COVID-19 dans Kanata-Nord : Le 4 février

Bonsoir, Kanata-Nord.

D’abord, je tiens à vous rappeler que le décret ordonnant de rester à domicile est toujours en vigueur dans toute la province. Nous vous demandons de limiter vos déplacements à l’extérieur de la maison en vous en tenant à l’essentiel, pour tenter de freiner la propagation de la COVID-19 et pour protéger les enfants qui vont à l’école. En public, respectez la distanciation physique, lavez-vous régulièrement les mains et portez toujours un couvre-visage — même en plein air, si vous êtes dans une zone achalandée.

Pendant que nous sommes aux prises avec la pandémie de COVID-19, il est important que vous preniez soin de votre santé mentale. Réservez-vous du temps pour sortir au grand air et profiter du beau temps que nous avons cet hiver, mais faites-le dans la prudence et le respect. Évitez les lieux très fréquentés, comme les patinoires, les sentiers achalandés et les pentes de toboggan.

Tableau de bord de la COVID-19
Santé publique Ottawa publie chaque jour un tableau de bord, qui est actualisé à partir de l’information la plus récente. Vous pouvez le consulter sur ce site Web. Il comprend de nombreux indicateurs. Outre le nombre de cas, voici quelques-uns des indicateurs que je suis attentivement :

  • Nombre de cas
    • Il s’agit du nombre de cas positifs confirmés par un test dans notre ville. Cet indicateur est essentiel, car il donne une vue d’ensemble de la situation de la COVID-19 dans notre communauté. Il faut toutefois savoir que le dépistage ne donne qu’une idée des taux d’infection réels dans la population. Au cours de la dernière semaine, 306 nouveaux cas ont été confirmés :
      • Vendredi, + 75
      • Samedi, + 42
      • Dimanche, + 25
      • Lundi, + 27
      • Mardi, + 60
      • Mercredi, + 38
      • Jeudi, + 39
    • Malheureusement, il y a eu 2 décès cette semaine. Ces chiffres portent le total cumulatif à 13 485 personnes infectées par la COVID-19 et à 422 décès tragiques de résidents d’Ottawa.
  • Hospitalisations
    • Le nombre d’hospitalisations est un important indicateur qui permet de comprendre la capacité d’accueil des hôpitaux au regard de la demande. Il y a actuellement 29 personnes hospitalisées, dont 6 aux soins intensifs. Au total, 667 personnes ont été hospitalisées, dont 142 aux soins intensifs, depuis le début de la pandémie.
  • Éclosions
    • On compte actuellement à Ottawa 31 foyers d’éclosion. Cet indicateur est essentiel, puisqu’il permet de connaître les endroits où la transmission peut être très rapide. Il s’agit entre autres des foyers de soins de longue durée, des maisons de retraite, des hôpitaux, des écoles et des centres de garde d’enfants. La COVID-19 peut s’y propager rapidement, c’est pourquoi il est important de tout faire en notre pouvoir pour y réduire au minimum la propagation.
  • Capacité du système de soins de santé
    • Plus il y a de cas de COVID-19 dans notre ville, plus il peut y avoir de patients hospitalisés, ce qui risque de réduire la capacité de notre système de soins de santé. Actuellement, 101 % des lits en soins actifs sont occupés, contre 79 % des lits en soins intensifs et 26 % pour les lits dotés d’un respirateur en soins intensifs. Cet indicateur prend en compte tout le système de santé.
  • Taux de positivité
    • Il s’agit du pourcentage de tous les tests de dépistage de la COVID-19 traités dont le résultat est positif. Ce taux s’établit actuellement à %. Le taux de positivité est un autre indicateur qui nous renseigne sur l’importance de la propagation dans notre communauté; plus ce chiffre baisse, plus il est probable que nous y ralentissions la propagation de la COVID-19.
  • Santé publique
    • Il est très important que les chargés de cas de Santé publique Ottawa communiquent avec les personnes dont l’infection est confirmée dans les 24 heures après leur signalement. L’objectif est de respecter ce délai dans 90 % des cas. Actuellement, les agents n’y arrivent que 73 % du temps. Il importe également de communiquer avec les contacts de ces personnes infectées dans les 24 heures, ce qui se produit 73 % du temps. Si le nombre de personnes infectées par la COVID-19 devait augmenter, les ressources disponibles à Santé publique Ottawa ne seraient pas suffisantes pour poursuivre la recherche de contacts.
  • Nombre de contacts par cas infecté
    • Actuellement, le nombre moyen de contacts par cas infecté est de 5. Ce chiffre représente le nombre moyen de personnes qui ont été en contact avec une personne dont le résultat au test de dépistage est positif. C’est une donnée importante : plus le chiffre est élevé, plus le virus risque de se propager dans la population. Plus il est faible, plus simple est la recherche de contacts étroits et la réduction de la propagation du virus. Le moyen le plus efficace d’orienter positivement cet indicateur consiste à respecter les consignes de Santé publique Ottawa et la distanciation physique, dans toute la mesure du possible, à se laver les mains et à porter le masque.

Le point à l’échelle municipale

  • Vera Etches a publié une déclaration spéciale sur la situation entourant la pandémie de COVID-19 à Ottawa :
    • Nous continuons de voir des indicateurs encourageants indiquant que les mesures actuelles de santé publique sont en train de réduire la propagation de la COVID-19 dans notre communauté.
    • L’ouverture des écoles ne signifie pas que tout est réglé ou que nous sommes prêts à assouplir les autres mesures de santé publique et les restrictions provinciales en place. Nous devons continuer de réduire la transmission dans la collectivité, car des taux plus faibles réduisent la probabilité d’éclosions et beaucoup de lieux de travail sont actuellement touchés. Autrement dit, il s’agit toujours d’un « confinement à la maison », sauf pour les élèves qui fréquentent l’école, car il s’agit d’un service essentiel pour eux.
    • Il existe des ressources pour aider les parents dans cette transition vers le retour à l’école. Consultez la page Soutenir les écoles pendant la COVID-19 et le site Web Être parent à Ottawa pour en savoir plus.
  • Les parents doivent prendre l’habitude de vérifier tous les matins si leurs enfants ont des symptômes de la COVID-19 avant qu’ils aillent à l’école. Si votre enfant répond aux critères, demandez un test de dépistage immédiatement et assurez-vous que chaque membre du ménage reste à la maison et se protège tout en attendant les résultats du test.
  • Santé publique Ottawa collabore avec ses partenaires pour offrir des tests de dépistage sur place dans les écoles, en particulier pour améliorer l’accès à ces tests là où il y a un grand nombre de contacts à haut risque, de même que lorsque l’on cherche à obtenir plus d’informations sur la transmission possible dans une école.
  • Santé publique Ottawa a récemment publié un rapport spécial sur la COVID-19 dans les écoles. Selon ce rapport, même si la transmission de la COVID-19 a été limitée dans les écoles et a atteint un sommet au début d’octobre, elle a diminué peu de temps après. Le rapport montre également que la grande majorité (85 %) des personnes dont le test a été positif ont contracté leur infection à l’extérieur de l’école. De plus, sur les 55 éclosions recensées dans les écoles, plus de la moitié n’ont touché que deux personnes. Les données de ce rapport, en plus des effets négatifs sur la santé mentale des fermetures d’écoles sur l’ensemble de notre collectivité, appuient la décision de rouvrir les écoles à Ottawa.
  • Selon les hôpitaux d’Ottawa, les adultes plus âgés qui obtiennent un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 attendent parfois trop longtemps avant de se rendre à l’urgence, ce qui peut entraîner des conséquences plus graves et même un décès. Si vous avez des symptômes de la COVID-19, veuillez passer un test.
  • Si vous avez reçu un diagnostic de COVID-19 :
    • Surveillez attentivement vos symptômes (essayez de tenir un journal).
    • Ne tardez pas à recevoir des soins médicaux si vos symptômes s’aggravent.
    • N’oubliez pas que votre état peut changer rapidement.
    • Si vos symptômes s’aggravent, vous pouvez obtenir de l’aide en prenant rendez-vous dans les cliniques de soins de COVID-19, des cliniques hors hôpital spécifiquement pour traiter ce virus.
    • Si vous avez besoin de soins urgents, rendez-vous au service d’urgence le plus près ou composez le 911 immédiatement.
  • Demain à midi, la Dre Etches participera à une discussion virtuelle animée par Canada 2020 sur les effets secondaires des interventions de santé publique contre la COVID-19, sur leurs répercussions continues sur la santé et le bien-être des Canadiens et sur les raisons pour lesquelles il ne faut pas les ignorer. La Dre Etches sera accompagnée du Dr Vivek Goel, professeur à l’École de santé publique Dalla Lana et au département des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé de l’Université de Toronto, et de la Dre Gail Beck, chef de clinique du Programme ambulatoire de psychiatrie juvénile du Centre de santé mentale Royal Ottawa. Pour vous inscrire, cliquez ici.
  • Le jeudi 11 février à 19 h, le CHEO et l’équipe de santé Les enfants avant tout tiendront un événement virtuel pour les parents de jeunes, sur la santé mentale et la toxicomanie chez les jeunes. Les parents peuvent s’inscrire en ligne et soumettre leurs questions à l’avance au groupe d’experts.

Le point à l’échelle provinciale

  • Comme le gouvernement de l’Ontario l’a annoncé lundi, la province fournit la somme additionnelle de 381 millions de dollars provenant du Fonds pour une rentrée scolaire sécuritaire afin de mieux protéger les élèves et le personnel des écoles et d’appuyer l’apprentissage en ligne et en personne.
  • Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario recommande fortement aux individus et aux familles :
    • de ne quitter la province que si c’est essentiel;
    • de s’auto-isoler pendant 14 jours à leur arrivée ou à leur retour en Ontario.

Le point à l’échelle fédérale

  • Dans le but de ralentir la propagation de la COVID-19, le gouvernement du Canada a mis en place un décret d’urgence en vertu de la Loi sur la mise en quarantaine qui s’applique à tous les voyageurs qui arrivent au Canada. Ce décret stipule que si vous êtes revenu au Canada récemment, vous devez vous auto-isoler (vous mettre en quarantaine) et rester chez vous, que vous ayez des symptômes ou non. Même si vous ne présentez pas de symptômes dans l’immédiat, vous pourriez les développer et contaminer d’autres personnes.
  • Mardi, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la conclusion d’une nouvelle entente avec Novavax qui prévoit la production de son vaccin contre la COVID-19 au Canada. Toutefois, la société pharmaceutique ne devrait pas être prête à distribuer les doses avant cet automne, au plus tôt.
  • Le gouvernement a également annoncé l’investissement de plus de 1 milliard de dollars sous la forme d’accords d’approvisionnement en vaccins pour s’assurer d’obtenir plus de 429 millions de doses de sept vaccins prometteurs – ce qui représente plus de 10 doses par citoyen. Le gouvernement continue de prendre des mesures en fonction des meilleures données scientifiques disponibles, y compris en ce qui concerne la mise au point de candidats vaccins et les investissements dans la biofabrication

Nous vous remercions des efforts soutenus que vous consacrez pour aplanir la courbe. Portez-vous bien, continuez de vous protéger et soyez COVID avisés.

Prenez soin de vous,

Jenna Sudds